Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La confirmation de ma candidature à la succession de Dominique PERBEN ...

Publié le 6 Février 2012 par Fabien Perrussel in Candidature à l'investiture pour les législatives

Fabien PERRUSSEL candidat à la succession de Dominique PERBEN

Fabien PERRUSSEL, 31 ans, membre du bureau des Conseils de quartier du 6ème arrondissement de Lyon et du Conseil de développement du Grand Lyon, a confirmé se tenir à la disposition de l'UMP, depuis une candidature adressée par la voie interne au début du mois de décembre 2011, pour l'investiture sur la 4ème circonscription législative du Rhône, désormais vacante depuis le retrait de Dominique PERBEN.

Se présentant avant tout comme issu de la société civile d'une circonscription sur laquelle sa famille est installée depuis 40 ans et qu'il habite lui-même depuis 1994, Fabien PERRUSSEL souhaite placer sa candidature, qu'il entend bien défendre, sous le signe de la fidélité à ses valeurs gaullistes, modérées et européennes, et sous le signe du renouvellement, auquel Dominique PERBEN invite dans l'annonce même de son retrait.

Soutien local actif pour la réélection de Nicolas SARKOZY, Fabien PERRUSSEL estime qu'il faut aller plus loin, avec plus d'audace, sur plusieurs dossiers cruciaux pour l'avenir de la France, qu'il est prêt à porter dans l'hémicycle du Palais Bourbon : le "0" déficit, le "produire français", le retour de l'homme, du travail et de la famille (et ses valeurs) au coeur du contrat social.

Fabien PERRUSSEL souhaite que la politique économique soit davantage tournée vers la réindustrialisation de la France et le rétablissement de son excédent commercial.

"Il nous faut davantage nous défendre et préparer dans l'urgence une nouvelle croissance et une nouvelle répartition des richesses. Nous devons, d'une part, produire ce que nous consommons. Et d'autre part, tous les efforts ne peuvent pas être toujours demandés sans contrepartie aux mêmes : les classes moyennes. Certains d'entre nous peuvent aujourd'hui gagner plus en travaillant plus. Maintenant, il faut que nous soyons plus nombreux à travailler. Notre modèle social n'est pas pérenne à raison d'un actif occupé, souvent à temps partiel, pour deux personnes ne travaillant pas, alors qu'il a été fondé à une époque où il y avait un actif occupé à temps complet pour un seul inactif. Entre 1945 et aujourd'hui, la population active occupée réelle n'a pas progressé de 20%, alors que la population totale a augmenté de plus de 60%. Par ailleurs, la moitié des Français ne paie pas l'impôt sur le revenu. Ce n'est pas viable et tout le monde doit, proportionnellement à ses moyens, participer à l'effort et au bien communs.", souligne Fabien PERRUSSEL.

"Sur le plan des institutions et de notre démocratie, ma volonté est que chacun trouve ou retrouve sa place de citoyen, notamment éligible. Aussi, je souhaite aller chercher, à l'occasion des prochaines élections, les jeunes, les abstentionnistes, les oubliés d'un système, désormais trop complexe et coûteux, et dépasser à ma manière les clivages traditionnels", ajoute-t-il.

Fabien PERRUSSEL se pose, en effet, en rassembleur tout à la fois de son camp et de ceux qui en ont assez de la politique telle qu'elle se pratique aujourd'hui.

"Mais bien sûr que le député est aussi un élu local !". Telle est la conviction de Fabien PERRUSSEL, qui souhaite que le député soit un élu qui habite et vive sur son territoire d'élection. "Ceci exclut tout parachutage ou bidouillage local, mais également tout cumul excessif de mandats ou fonctions. Les Lyonnais veulent des députés à temps plein !", avance Fabien PERRUSSEL, visant par là ses adversaires déclarés et potentiels à l'élection, comme à l'investiture.

"Je regrette que la Commission nationale d'investiture de l'UMP, le 28 janvier dernier, n'ai investi personne sur notre 4ème circonscription du Rhône, réservant cette dernière, en conséquence, à un possible parachutage, lointain ou proche. Des solutions locales existent, et j'en fais partie. Maintenant, j'ai confiance et bon espoir que l'UMP trouve la solution et consulte prochainement ses adhérents, comme le prévoient ses statuts et son règlement", conclut-il.

S'agissant des dossiers locaux, ce diplômé en science politique et histoire économique et sociale, s'insurge contre la dénaturation de l'Hôtel Dieu et des aménagements urbains qu'il juge trop souvent inutiles, inadaptés, voire dangereux, notamment s'agissant des transports en surface. Le projet de Grand Stade ne le convainc pas non plus.

Fabien PERRUSSEL souhaite agir pour un territoire qu'il estime pouvoir incarner dans toute sa diversité. "Ce n'est pas et ce ne sera pas le cas de tout le monde", précise-t-il. "Certains diront que je suis inexpérimenté, voire gonflé. Je leur répondrai que je suis juste nouveau et non novice, que je sais ce que c'est qu'avoir été allocataire du RMI tout en ayant les compétences requises pour l'exercice d'un mandat de député, qui doit et devra plus que jamais s'inscrire dans un combat de valeurs, et non dans une démarche technocratique ou de cumul des mandats et pouvoirs nationaux et locaux. C'est pour tout cela que je me propose d'être candidat et que je souhaite, avec celles et ceux qui me rejoindront et me soutiendront, peser sur le paysage politique lyonnais".

Commenter cet article