Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué de presse "Elections municipales de Lyon" - jeudi 27 février 2014

Publié le 27 Février 2014 par Fabien Perrussel

Mesdames, Messieurs, Chers amis,

 

Suite à la parution des listes de Michel HAVARD dans la presse du jour, dont je ne savais pas alors si le dépôt officiel avait déjà été fait (il semble l'être), celui-ci étant possible jusqu'au 6 mars prochain, et suite aux nombreux soutiens, que j'enregistre déjà, s'agissant de ma démarche de communiqué de presse de cet après-midi, je vous prie de retrouver la teneur du communiqué en question, que plusieurs médias ont déjà relayé en cette fin de journée, ce dont je les remercie.

 

Si le dépôt officiel, dont les instances internes locales de l'UMP auxquelles j'appartiens auraient pu ou dû être préalablement informées, n'a pas encore été fait, j'appelle de mon voeu l'ouverture, dans l'urgence, de discussions autour d'une liste plus équilibrée et, également, d'un programme plus "musclé" pour le 6ème arrondissement de Lyon en matière de cadre de vie, de tranquillité publique, d'aménagements et projets et de réelle maîtrise de la fiscalité locale.

 

Si, en revanche, le dépôt officiel a déjà été fait, je le déplore et me retire de la campagne municipale de Lyon des 23 et 30 mars prochains, laissant adhérents, sympathisants et électeurs de l'UMP, et plus largement de la droite et du centre, faire le même choix ou un choix différent.

 

Il y aura, pour moi et la famille gaulliste à laquelle j'appartiens et dont je me revendique, d'autres batailles politiques à mener, localement et nationalement, dans les prochains mois et les prochaines années, dans lesquelles les compétences, l'implication, la fidélité et l'altruisme de femmes et d'hommes de valeurs et de convictions seront pleinement reconnus autour d'un projet de rassemblement des Français et de redressement de notre pays, bien plus important qu'une course aux mandats et fonctions.

 

Vous pouvez compter sur moi, comme je sais pouvoir compter sur vous,

Avec confiance et détermination,

Cordialement,

 

Fabien PERRUSSEL

 



Communiqué de Presse - 27 février 2014

 

Fabien PERRUSSEL : « J’espère pour Michel HAVARD et Dominique NACHURY que la liste du 6ème publiée est une plaisanterie ! »

 

Membre du Comité Départemental de l’UMP du Rhône (4ème circonscription du Rhône – 6ème arrondissement de Lyon), membre de la société civile et habitant du 6ème depuis 1994, où il anime le conseil de quartier « tranquillité publique » depuis 2009, Fabien PERRUSSEL, soutien de la première heure de Michel HAVARD, a récemment été écarté de la liste du 6ème arrondissement de Lyon sans en avoir compris les raisons.

 

« A l’occasion de plusieurs entretiens avec Michel HAVARD et Dominique NACHURY, j’ai pu leur dire ce que je pensais de la faiblesse de la campagne menée localement, dans la forme, le contenu, les valeurs, les propositions et les choix des personnes. Si, lorsque l’on dit ce que l’on pense, en ayant en plus la légitimité de le dire, on est écarté, je crois que nous pouvons encore demeurer un mandat de plus dans l’opposition à Lyon ! ».

 

« J’espère pour Michel HAVARD et Dominique NACHURY que la liste du 6ème publiée est une plaisanterie ! A défaut, nous courons à la catastrophe ! », poursuit Fabien PERRUSSEL.

Selon le jeune cadre de l’UMP, dans les 18 premières places de la liste, il n’y a « aucun homme membre du Comité de circonscription de l’UMP du territoire concerné. Ce n’est déjà pas très paritaire. Mais j’estime également que l’accord politique entre l’UMP et l’UDI n’est pas respecté et que cette liste n’est pas représentative de la droite et du centre dans le 6ème arrondissement », de conclure Fabien PERRUSSEL.

 

« Nous avons jusqu’au 6 mars, 18 heures, pour constituer une liste réellement cohérente. L’accord politique, hier précaire, est aujourd’hui non respecté en l’état actuel de la liste proposée, sur laquelle figurent 15 UMP (c’est déjà moins que les « deux tiers » de l’accord avec l’UDI), dont seulement 7 ont fait campagne pour Nicolas SARKOZY en 2012, parmi lesquels 2 hors du 6ème. Qu’on ne nous parle pas d’une « ossature UMP ». Il s’agit tout simplement d’une plaisanterie, j’espère, ou alors d’une injure évidente faite aux électeurs de l’UMP et de Nicolas SARKOZY en 2012, dans le 6ème, 48% au 1er tour et 64% au 2nd tour, que je ne peux admettre. On ne peut pas jouer de la sorte avec les voix des habitants du 6ème », précise Fabien PERRUSSEL.

 

« C’est une question tout à la fois de forme, de fond et de responsabilité politiques, qui doit être dans l’urgence soulevée pour notre arrondissement, d’ici le 6 mars. Elle doit être soulevée par tous les adhérents, sympathisants et électeurs, comme j’ai déjà pu la soulever, dès le mois de décembre, auprès des instances et autorités de l’UMP, parti de la droite et du centre, le seul vrai parti d’opposition », ajoute Fabien PERRUSSEL, qui attend une réponse depuis.

 

Pour Fabien PERRUSSEL, cela a commencé avec de « graves fautes commises en interne, à l’encontre d’adhérents et militants UMP investis depuis de nombreuses années ».

 

« Par la suite, on nous présente, par voie de presse, un futur Maire d’arrondissement société civile, non politisé, après deux journées surréalistes de négociation entre Michel HAVARD et l’UDI, dans l’abaissement et la braderie de l’étiquette UMP.

Or, l’UMP pèse trois fois plus que l’UDI auprès de l’électorat lyonnais. Nous n’avions pas à nous mettre à genou comme nous l’avons fait », poursuit Fabien PERRUSSEL.

 

« Parmi les noms avancés sur ce projet de liste, que je souhaite voir être remis en discussion, je vois plus d’opposants à l’UMP et à Nicolas SARKOZY entre 2007 et 2012 que de soutiens ! Je vois également beaucoup de personnes sorties de nulle part ou, plus grave, d’anciens (et futurs !) adversaires ou d’anciens battus que l’on nous remet indéfiniment. Renouveler, c’est rajeunir les équipes et changer celles qui perdent. Ni les conditions du rassemblement de la famille de la droite et du vrai centre dans le 6ème, ni celles de la dynamique de victoire, ne me semblent en l’état réunies », conclut Fabien PERRUSSEL.

 

Fabien PERRUSSEL reproche également à Michel HAVARD, auquel il rappelle son investiture par la seule UMP lors des primaires de juin 2013, de ne pas mener une campagne de fond suffisamment incisive, de ne pas cliver sur les grands dossiers.

« Je le regrette très sincèrement, car ce n’est pas faute d’avoir alimenté avec d’autres la réflexion de Michel HAVARD. On peut être très critique actuellement à l’égard de l’UMP, et je le suis, mais de là à faire des listes de petits copains et à en jeter les adhérents et militants UMP qui n’ont rien à se reprocher, eux … Il y a un vrai malaise. Et comment reprocher à Gérard COLLOMB d’être socialiste quand on n’est pas à droite, ni au centre, d’ailleurs ? Seulement dans les mondanités ».

Commenter cet article